LE BLOG DE DIDIER

02 octobre 2013

DU COTE DE BERRWILLER : 02/10/2013

En ce début d’automne, voici une balade agréable qui à travers forêts, vergers et vignes nous fait sentir la belle “arrière saison”.

7 kms de promenade pour 2h30 de marche avec arrêt aux oratoires et bunker de la guerre de 1914-1918.

 

Posté par gdidier à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 août 2013

COL DU CALVAIRE–CIMETIERE DUCHESNE : 09/08/ 2013

Col du Calvaire (1)

COL DU CALVAIRE :

Le col du Calvaire (altitude 1144m) se situe à proximité du col du Bonhomme par lequel passe la N 415 reliant Colmar à Saint Dié. De Colmar, prendre la direction de Saint Dié par le Col du Bonhomme. Traverser Kaysersberg et Hachimette sur la N 415, et au rond point à la sortie de Hachimette, prendre la Direction " Orbey - les Lacs ". A Orbey, rester sur la direction " les lacs - Pairis ". On arrive au col du calvaire après la traversée de Pairis et une belle montée par le lac Blanc. Le col se situe à 2,5 km après le lac.

 

CIMETIERE DUCHESNE :

Cet endroit a été nommé ainsi en l’honneur du commandant Henri Duchesne, chef de bataillon du 215 ème RI, mort au champ d’honneur en 1914. À cet emplacement était établi le camp arrière français. Le cimetière, crée en 1924 regroupe les tombes de 408 soldats Français dont seize regroupés dans un ossuaire.

 

LAC BLANC :

Le lac Blanc est un lac d'altitude du massif des Vosges. Il se situe sur le ban de la commune d'Orbey en Alsace. Une importante roche appelée Rocher Hans domine le lac, elle-même coiffée d'une statue de la Vierge.

  • Altitude : 1 055 m
  • Surface : 29 ha:
  • Profondeur maximale : 72 m

Le lac Blanc est relié par une conduite au lac Noir situé 120 mètres en aval, où une centrale hydroélectrique permet la production d'électricité par turbinage aux heures pleines. Aux heures creuses, l'eau est pompée du lac Noir pour la recharge du lac Blanc.

 

LAC NOIR :

Le lac Noir est un lac d'altitude du massif des Vosges. Il se situe sur le ban de la commune d'Orbey en Alsace. Son émissaire est le "ruisseau du lac Noir" qui rejoint la Weiss juste avant Orbey.

  • Altitude : 955 m
  • Surface : 14 ha
  • Profondeur maximale : 45 m

UNE CENTRALE HYDRO-ELECTRIQUE :

Une centrale hydro-électrique y a été construite entre 1928 et 1933 par René Koechlin. Il s'agit là de la première Station de Transfert d’Énergie par Pompage/Turbinage (STEP). Le lac Noir est relié au lac Blanc (120 mètres plus haut) par une conduite qui permet la production d'électricité par turbinage aux heures pleines en alternance avec la recharge du lac Blanc, plus élevé, par pompage aux heures creuses. Elle développe une puissance de 80 MW pour 4 alternateurs.

Lors de la mise en exploitation en 1934, la canalisation qui relie les deux lacs se rompt. L'eau s'abat sur le toit du bâtiment et celui-ci s'effondre. L'accident provoqua la mort de neuf personnes, et laissa un survivant. L'usine est ensuite remise en service en 1938.

À l'arrêt depuis des inondations en juillet 2002, la centrale devrait être remplacée par une station plus petite mais plus efficace avec 50 MW produits pour 1 alternateur. Un investissement de 50 millions d'euros est prévu chez EDF d'ici 20121. La convention liant l'exploitant à la collectivité a été signée le 16 novembre 20112. Le montant total des travaux s'élèvera à près de 70 millions d'euros. Le chantier, prévu pour durer 6 ans, devrait employer une centaine de personnes.

 

LA BALADE :

Depuis le col du calvaire descente jusqu’au “Gazon l’Hôte” puis remontée au cimetière Duchesne et retour au col du Calvaire : 6 kms sans difficulté.  (voir le trajet) Beau temps agréable le jour de la balade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par gdidier à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 juillet 2013

BALADE A GILDWILLER SUR LE MONT : 03 juillet 2013

1Gildwiller (40)

Cette balade que l'on pourrait qualifier de " balade des calvaires ", tant ils sont nombreux, nous conduit

dans un petit coin du Sundgau très peu connu, à travers les belles collines verdoyantes, les champs et les vergers et par un des hauts lieux spirituels très discret qui foisonnent dans le pays : Gildwiller sur le Mont.
Gildwiller est cité pour la première fois dans un document de 728 (" Gyldulfoviler " dans les documents de l'abbaye de Murbach), mais la première mention d'un pèlerinage à la Vierge remonte au XIIe. D'après une légende, les communautés de Gildwiller et Falkwiller avaient d'abord voulu construire leur église dans le vallon, entre les deux villages. Les ouvriers qui travaillaient à la construction ont eu la surprise un matin de ne plus retrouver leurs outils : ceux-ci se trouvaient sur le mont de Gildwiller. La deuxième nuit, même déplacement nocturne. La troisième nuit, les villageois font dormir des gardes sur place : ils se réveillent avec les outils... sur le Mont ! C'était un signe : la vierge voulait que l'on construise l'église à cet emplacement. Au XIXe, on construisit un beau chemin de croix reliant le pèlerinage au village.
Plus loin, Hecken est un de ces villages - rue bordée de bois et de prairies, ancien village rural typique. A voir également, le jardin/potager médiéval. Plus loin, Sternenberg, " montagne des étoiles ", allusion aux rois mages, conserve encore quelques belles maisons à colombage datant essentiellement du XVIIe et... 4 bunkers en assez bon état de conservation, érigés par les français vers 1915.

LA BALADE :

La balade proposée nous mène depuis Gildwiller sur le Mont, au chemin de croix, à Gildwiller, à Hecken et à travers prairies et forêts à Sternenberg où nous prenons le chemin du retour.

10 kms pour 2h00 de marche. Dénivelé : 30 m

Voir l’album photos : Gildwiller sur le Mont

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par gdidier à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 mars 2013

VERS LE SUD DE KINGERSHEIM : 21/03/2013

0001 Itineraire

LA BALADE : C’est en partant vers Kingersheim sud-est que l’on rejoint le parcours sportif et Illzach. Après la traversée d’Illzach, la balade nous amène sur la rive gauche de l’Ill que nous remontons jusqu’au gué de Sausheim. Là, plein ouest (face au grand ballon)pour rejoindre Kingersheim et le point de départ : environ 8 km de marche, sans dénivelé.

Posté par gdidier à 17:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 mars 2013

A L’OUEST DE KINGERSHEIM : 14/03/2013

LA BALADE :

King

De Kingersheim à Richwiller et retour en passant par la ferme Grossackerhof, longeant le Lehmgrubenzug pour arriver à Richwiller par la quartier du château. Traversée d’un quartier pour rejoindre et longer le Winkel, traversée du bois de Kingersheim pour atteindre les étangs. Continuation à travers le Neuman et l’Ortlishaag vers l’est. Vue sur le terril Anna. Retour par le sud à travers la zone industrielle. 12 kms de parcours pour cette balade.

Voir l’album photos

 

Posté par gdidier à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


07 mars 2013

LES BERGES DE L’ILL A KINGERSHEIM : 08/03/2013

Mots clés Technorati : ,,,,,

A l’est de Kingersheim passe l’Ill

L’Ill est une rivière française qui baigne la plaine d’Alsace. C’est un important affluent du Rhin, qui coule dans les départements du Haut-Rhin (68) et du Bas-Rhin (67). L’Ill a donné son nom à l’Alsace : Elsass en langues germaniques signifie Pays de l’Ill.

La longueur de son cours d'eau est de 223 km. L’Ill prend sa source dans le Jura alsacien à Winkel avec une résurgence à Ligsdorf. Elle contourne alors Ferrette par l’est. La Largue (autre rivière sundgauvienne) se jette dans l’Ill à Illfurth. L’Ill bifurque vers le nord et se jette dans le Rhin en aval de Strasbourg après la chute de Gambsheim.

Longue de deux cent vingt-trois kilomètres, elle arrose successivement Altkirch, Mulhouse, Colmar, Sélestat, Strasbourg.

À Mulhouse, l’Ill se divisait originellement en deux bras pour former une petite ile sur laquelle, selon la légende, se serait implanté un moulin à eau autour duquel se serait bâtie la ville de Mulhouse. Ces bras ont ensuite, au cours du Moyen Âge, été aménagés et divisés pour servir de douves aux remparts de la ville. De nos jours, la plupart des douves ont été comblées. Seuls deux bras subsistent, tous deux recouverts :

  • l’un, au nord, passe sous l’avenue du Président Kennedy, longtemps appelée Quai du Fossé à cause de la douve ;
  • l’autre, au sud, passe sous la rue de la Sinne. Cette rue tire son nom du mot alsacien Sinne (jauge) car une échelle graduée, installée derrière l’hôtel de ville, permettait de surveiller le niveau de la rivière.

À son entrée dans Mulhouse, l’Ill se déverse en grande partie dans le canal de décharge qui dévie le débit de l’Ill dans la Doller et protège le centre historique de Mulhouse des inondations

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ill_(France)

 

L’Ill : rivière alsacienne

LA BALADE :

Partant de Kingersheim vers l’est, remontée vers le nord, vers Wittenheim, puis bifurcation vers l’est pour rejoindre les berges de l’Ill. Descente plein sud vers Illzach, passage sous la RD 55   puis à hauteur du gué de Sausheim, prendre plein ouest pour rejoindre Kingersheim : environ 10 km sans dénivelé. (attention : certains endroits sont boueux, des gués non praticables si la rivière est en crue)

Voir album photos les berges de l’Ill

Posté par gdidier à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 février 2013

LE CIRCUIT DES CITES au départ de Kingersheim

Le circuit des cités est un circuit pédestre qui permet de traverser les cités de Kingersheim et de Wittenheim. Ces cités ont été construites lors de l’essor des MDPA à partir de 1910 – 1920. Promenade bien indiquée tout au long du parcours. Environ 12 km pour un dénivelé de 0.

Circuit des cités

   crea-batiment

KINGERSHEIM : Sous le nom Kekingsem, Kingersheim est mentionnée dans certains documents historiques alsaciens dès 1195. Mais il existe des vestiges prouvant une présence néolithique, romaine et mérovingienne. Le bourg, de tradition agricole et qui s'appauvrissait, se transforma soudain en 1834 avec l'apparition d'une usine de toiles peintes qui connut un véritable succès à partir de 1880, notamment avec l'impression sur étoffe d'ameublement qu'elle exporta dans le monde entier. En 1920, Kingersheim vécut sa première explosion démographique. Dans les années 1930, la population connut un accroissement notable dû à l'exploitation de la potasse.

Les années 1960 correspondent au développement le plus marqué.
Si Kingersheim n'est pas réputée pour de hauts lieux touristiques qui drainent des visiteurs tout au long de la belle saison, elle peut néanmoins s'enorgueillir de s'être bâti une réputation régionale et nationale sur la vitalité de sa vie culturelle et de son tissu associatif. Elle recèle tout de même des charmes certains, comme l'actuelle Maison de la Musique, vieille ferme du 17ème siècle rénovée pour accueillir les jeunes musiciens, ou la sculpture de la Vierge à l'enfant qui siège à nouveau dans l'église St-Adelphe après un passage au Louvre.

381px-Kingersheim,_Eglise_Saint-Adelphe

Si le curieux à Kingersheim n'est pas attiré de tous les côtés par les vieilles pierres, il sera néanmoins saisi par l'état d'esprit inventif, la simplicité et le vent de créativité qui y souffle. Le festival MOMIX qui se déroule en janvier chaque année a acquis notamment une réputation nationale.

à voir : http://www.ville-kingersheim.fr/

Wittenheim est une commune de la banlieue de Mulhouse. C'est une ancienne commune minière du Bassin Potassique d'Alsace qui fait partie du département du Haut-Rhin et de la région Alsace. Elle accueille le chevalement Théodore, haut de 64 mètres.

280px-2010_03_05_Wittenheim,_carreau_Theodore2

La commune est désormais principalement tournée vers les activités commerciales et possède une des plus vastes zones de commerce du Haut-Rhin, le "Pôle 430" dans la continuité du "Kaligone" de Kingersheim. La superficie de la commune est presque identique à celle de Mulhouse intra-muros mais elle est nettement moins peuplée. Plus du tiers de la superficie de la commune est occupée par la forêt du Nonnenbruch. La commune est membre de Mulhouse Alsace Agglomération.

Map Wittenheim

Les différents quartiers de Wittenheim forment un continuum urbain articulé autour d'un champ central de 90 hectares, appelé le Mittelfeld (littéralement champ du milieu) qui est un cas rare d'agriculture urbaine en France. Sa vocation a été confirmée le 25 juin 2010. La zone est réservée aux transports doux et interdite à la circulation automobile.

à ,voir : http://www.wittenheim.fr/

 

Posté par gdidier à 11:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2013

UN CHEMIN DE CROIX

Petite balade au cours de laquelle nous avons suivi un “chemin de croix” en plein air.

Mais, où se situe-t-il ? C’est à vous de me le dire. Pour vous aider, regarder l’album photos : Chemin de croix

Station 10

Signification du chemin de croix

Les stations du chemin de croix sont les étapes du chemin parcouru par Jésus lors de sa montée au Calvaire. Refaire le chemin de croix est pour un chrétien la façon de revivre le sacrifice de Jésus pour ses fidèles, d'éveiller un sentiment de compassion et de gratitude pour celui qui n'a pas hésité à donner sa vie pour les siens.

Ordres des 14 stations du chemin de croix établies depuis le XVIIème siècle
  • 1ère station : Jésus est condamné à mort (cette station traditionnelle a été remplacée en 1991 par le pape Jean-Paul II par la station : Jésus au jardin des oliviers)
  • 2ème station : Jésus est chargé de sa croix
  • 3ème station : Jésus tombe pour la 1ère fois sous le poids de sa croix
  • 4ème station : Jésus rencontre sa très sainte mère (station remplacée en 1991 par la station : Jésus est renié par Pierre)
  • 5ème station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix
  • 6ème station : Sainte Véronique essuie le visage de Jésus
  • 7ème station : Jésus tombe pour la 2ème fois sous le poids de la croix
  • 8ème station : Jésus console les filles de Jérusalem
  • 9ème station : Jésus tombe pour la 3ème sous le poids de la croix
  • 10ème station : Jésus est dépouillé de ses vêtements (station remplacée par la station : Jésus promet son royaume au bon larron)
  • 11ème station : Jésus est cloué sur la croix
  • 12ème station : Jésus meurt sur la croix
  • 13ème station : Jésus est descendu de la croix et remis à sa mère
  • 14ème station : Jésus est mis au tombeau

Posté par gdidier à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 février 2013

FOND D’ECRAN

Pour télécharger de beaux fonds d’écran : cliquer sur le lien

http://personnalisez-votre-pc.fr.msn.com/resources/exe/fond-d-ecran-cabane-sous-la-neige.exe

Posté par gdidier à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2013

A PARTIR DU LAC DU BALLON

LA BALADE :

Une petite ballade qui partant du lac du Ballon (986 m), nous a amené par la ferme-auberge du Gustiberg à la ferme Haag, au pied du grand ballon. Retour au lac du Ballon.

( Voir les photos)

Le lac du Ballon est un lac naturel du versant alsacien des Vosges dans la vallée du Florival et situé au pied du Grand Ballon dans un cirque de hautes montagnes. Son émissaire est le Belchenseebach, un affluent de la Lauch. Le lac a été aménagé sous Vauban en 1699 avec la construction d'un barrage.

Le lac de la Lauch (770 000 m³) et le lac du Ballon (1 060 000 m³) sont des réserves naturelles qui garantissent l'approvisionnement de la vallée du Florival

Le Grand Ballon est le point culminant du massif des Vosges, de la région Alsace et du département du Haut-Rhin. Il est situé à 25 km au nord-ouest de Mulhoue.Certains l'appellent encore Ballon de Guebwiller, du nom de la ville la plus proche, située à 8 km à l'est, à vol d'oiseau. Il s'élève à 1 424 mètres Un monument aux Diables bleus de la Première Guerre mondiale, les Chasseurs alpins, a été érigé en 1927 et inauguré par Raymond Poincaré.

Posté par gdidier à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,